Blog de nav

Ce blog est destiné à nos proches, à nos amis et à tous les passionnés de navigation et de grand voyage. Nous donnerons de nos nouvelles dès qu'un spot wifi sera à portée d'antenne. N'hésitez pas à nous laisser un message. Notre localisation (lorsque le voilier est en mouvement) est indiquée par le petit bateau bleu.


Bequia

Le dernier chapitre sur les Grenadines s’écrit à Bequia (prononcez Bécoué), où nous sommes restés 11 jours.

Nous avons volontairement « oublié » M(o)ustique ― l’île aux milliardaires, la nomme-t-on, car elle fut habitée par la Princesse Margaret, Mick Jagger, Raquel Welch, David Bowie et quelques autres célébrités de ce bas monde. Elle se trouvait à notre vent et il n’est pas agréable de remonter un vent de 20 nds dans 2 m de creux, surtout quand l’aire de mouillage imposée par le consortium de propriétaires est très mal protégée de la houle d’alizé ; sans compter les 75 US$ à verser au pot commun.

Vous vous consolerez avec ce lien.

Un souvenir personnel lié à Moustique : le paquebot « Antilles », que je croisais sur les quais du Havre lorsque j’allais chez mes grands-parents, est venu s’échouer au nord de Moustique en 1971 par la grâce d’un capitaine raseur de cailloux. Sa carcasse sert au snorkeling et à la plongée sous-marine, lorsque le temps le permet.

D’autres détails ici.

Parmi les Grenadines inféodées à St Vincent, Bequia est l’île la plus grande et la plus peuplée (5 000 hbts). Elle est pourvue d’une grande baie bien abritée sur sa côte occidentale « Admiralty bay », où est niché le chef-lieu Port Elisabeth (du nom de la Queen toujours en vigueur). La baie est divisée entre un secteur nord habité par les locaux, un quartier commercial à l’est et une zone touristique au sud, qui comprend la magnifique plage Princess Margaret (la sœur de l’autre). Tout autour, les coteaux pentus sont garnis de résidences plus ou moins huppées.

À Noël, il devait y avoir plusieurs centaines de bateaux ancrés ou sur bouée.

Lawson SARGENT est un spécialiste de bateau-modélisme. Il a commencé avec des coquilles de noix de coco, puis a construit des baleinières (à Bequia, on chassait jadis la baleine) et des goélettes. Son plus grand succès est le Britannia, le dernier yacht royal britannique (désarmé en 1997). La maquette a été remise à la Reine par le maquettiste lors de sa visite le 27 octobre 1985 et elle est conservée au château de Buckingham.

Pour terminer, un article du Monde pour ceux qui veulent en savoir davantage sur Bequia, où nous avons fêté Noël avant de poursuivre vers St Vincent.

Petit exercice pour nos collégiens avides de maths :

Le remplissage en eau douce à Bequia des cuves du bateau a coûté 81 EC$ (dollar est-caribéen) pour 60 US gallons (à ne pas confondre avec l’Imperial gallon anglais !). Sachant qu’un US galon = 3,78 l et qu’un EC$ vaut 0,315 €, calcule le prix du litre d’eau en € à 2 décimales près.

And a very Happy New Year 2018 from the West Indies to each and everyone of you !

2 commentaires

  •    Répondre

    Chers Patrice et Michele,

    Encore des informations intéressantes et de très belles photos de cette île aux multiples attraits : nuances de couleurs de l’eau, paysages verdoyants, longues plages ; merci beaucoup pour ce voyage en images !
    Et à Port Elisabeth, voici qu’apparaît dans sa robe corail la nouvelle princesse des lieux !
    Vous voilà aujourd’hui à Saint-Vincent : bonne découverte.
    Gros bisous,

    Martine

  •    Répondre

    Coucou les voisins,nous vous souhaitons une très bonne année 2018 une bonne santé et encore beaucoup de voyages au tour du globe ,à bientôt bises

Un petit mot de votre part ?

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading