Blog de nav

Ce blog est destiné à nos proches, à nos amis et à tous les passionnés de navigation et de grand voyage. Nous donnerons de nos nouvelles dès qu'un spot wifi sera à portée d'antenne. N'hésitez pas à nous laisser un message. Notre localisation (lorsque le voilier est en mouvement) est indiquée par le petit bateau bleu.


Union island et les Tobago cays

Union island et les Tobago cays commencent (quand on vient du sud) la série des Grenadines appartenant à St Vincent.

À Clifton harbour, à l’est de l’île de Union, on est tout de suite dans l’ambiance de SVG (Saint-Vincent-et-les-Grenadines), assez différente de celle de la Grenade. Un boat boy nous accueille immédiatement, nous mène à une bouée libre, nous conduit à l’immigration (fermée, pas de chance !), nous propose de l’eau et des services divers, un autre nous vend du thon, un autre du gâteau à la banane…

Les boat boys ont tout en magasin (enfin, dans leurs canots aux couleurs flash), à des prix toutefois très touristiques.

On joue le jeu, parce qu’ils sillonnent le lagon à longueur de journée pour gagner leur vie et qu’ils sont généralement sympathiques ; mais il faudra tout de même limiter ces dépenses exotiques pour ne pas faire exploser notre budget.

Ensuite, c’est le tour des Tobago Cays Marine Park Rangers, qui viennent encaisser le prix de la bouée (normalement 60 EC$, soit 19 € par jour, mais nous n’avons payé que 180 EC$ pour 4 jours passés à Clifton harbour).

Situés à quelques milles au large de Union island, les Tobago cays (rien à voir avec l’île de Tobago) sont des îlets inhabités au nombre de 5 qui offrent un cadre naturel magnifique à nos voiliers. Ils sont protégés par un reef (une barrière corallienne) en fer à cheval, d’où son nom « Horse shoe reef ». L’eau, peu profonde (et truffée de hauts-fonds et de patates de corail), est d’un vert clair limpide, propice à la baignade intensive, sauf que le vent a pas mal soufflé (20-25 nds) lors de notre séjour et qu’il a levé une houle désagréable dans le lagon.

Tarif : 10 EC$ (environ 3 €) par jour et par personne (comme à Clifton harbour, les rangers passent encaisser). Il y a peu de bouées, donc on mouille sur un fond de sable de bonne tenue. Les boat boys sont toujours là pour proposer langoustes, poisson, barbecue organisé sur la plage, etc. ; mais, comme Maurice sait s’occuper de ces bestiaux, nous les dégustons à bord, pour un prix moindre.

Et puis il y a les tortues qui viennent pas très loin du bateau. Pas facile de les photographier, mais on peut les apercevoir sous l’eau en nageant à proximité.

Michèle

A propos de Michèle

  •  
  • Facebook

Un petit mot de votre part ?

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading