Blog de nav

Ce blog est destiné à nos proches, à nos amis et à tous les passionnés de navigation et de grand voyage. Nous donnerons de nos nouvelles dès qu'un spot wifi sera à portée d'antenne. N'hésitez pas à nous laisser un message. Notre localisation (lorsque le voilier est en mouvement) est indiquée par le petit bateau bleu.


St George’s, capitale de la Grenade

Nous avons fait un extra dont nous aurions pu nous dispenser : un séjour dans la marina Camper & Nicholsons de Port St Louis située dans le Lagoon de St George’s, un autre trou à cyclone (mais pour bateaux de luxe). C’est bien aménagé, c’est très propre, coloré, construit dans le style indigène, les poubelles sont ramassées sur les pontons, c’est chic, la qualité de l’accueil y est toutefois très moyenne, il y a des boutiques de luxe, des gens très aisés et de grands yachts, c’est cher (173 € pour 3 nuits avec l’eau et l’électricité), il y a une petite piscine où l’on doit se rendre pour obtenir une liaison wifi (incroyable pour une marina de ce prestige !) et dont de jeunes Anglo-américains squattent le bassin une cannette de bière à la main renouvelée à intervalles réguliers (quelle éducation !) ; et puis le transport de centaines de bouteilles de vin ou de bière vides extraites des soutes des catas de location (garez-vous si l’un d’entre eux croise votre route !) donne une idée de ce qu’est devenue la charter plaisance aujourd’hui…

Le bar restaurant pizzeria de la marina, en revanche, sert de bonnes bières à la tireuse, est abordable et les pizzas et les desserts sont excellents.

St George’s, l’élégante capitale de la Grenade posée au creux d’une baie de la côte ouest, a été fondée sur ordre de Richelieu en 1649, d’où le nom de Louis XIII donné au luxuriant lagon. L’île était alors française et le restera jusqu’au désastreux Traité de Paris en 1763 (guerre de Sept ans). Le patois local, les noms de lieu, parfois amusants, en ont gardé le souvenir.

En 1779, les Français ont pu reprendre l’île, pour une courte période, en débarquant au nord de la ville et en surprenant les Anglais qui s’attendaient à une attaque navale. D’où la construction du Fort Frederick (on peut penser que le nom de Frédéric II de Prusse, allié de la France durant la guerre de Sept ans, a été donné à la forteresse). L’altitude du fort permettait d’exercer une surveillance à 360° autour de St Georges.

La partie nord de la ville de St George’s (la plus ancienne) est nichée autour du bassin du Carénage, celui qui est situé au nord, et on y accède par bateau, par voiture escaladant les collines environnantes ou par le tunnel Sendal construit en 1894.

Attention aux taxis et autres commerçants proposant leurs services à la sauvette, qui ont tendance à entretenir un savant flou entre les US$ et les EC$ (le 2nd vaut 2,7 fois moins cher que le 1er) ! Nous recommandons plutôt Martin « Cat eye » Lawrence, the yellow man ― présent généralement à l’entrée de la marina ― qui aime assez son île pour pratiquer des prix normaux et fournir des explications de qualité. Mob. : (+1 473) 414 6742 ou 409 0302.

1 commentaire

  •    Répondre

    Chers Patrice et Michele,

    Merci beaucooup pour cette présentation de la Grenade. Je n’aurais pas imaginé une île des Caraïbes aussi vallonnée et aussi verte ! Non seulement la nature est riche et luxuriante, mais on y découvre également des habitations cossues et une marina chic.
    Vous allez de découverte en découverte ! Que cette aventure se poursuive dans les meilleures conditions !
    A bientôt de vous lire, gros bisous,

    Martine

Un petit mot de votre part ?

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading