Blog de nav

Ce blog est destiné à nos proches, à nos amis et à tous les passionnés de navigation et de grand voyage. Nous donnerons de nos nouvelles dès qu'un spot wifi sera à portée d'antenne. N'hésitez pas à nous laisser un message. Notre localisation (lorsque le voilier est en mouvement) est indiquée par le petit bateau bleu.


Les Grenadines : autres îles

Voir nos articles de décembre 2017 sur Carriacou, les Tobago cays, Mayreau et Canouan.

Tyrell bay sur Carriacou, la Grenadine grenadienne (avec Palm island et la petite Martinique), est toujours très occupée, car il y a deux chantiers nettement moins onéreux que le chantier du Marin : l’ancien à droite et le nouveau à gauche. D’après les ouï-dires, aucun des deux ne semble démériter.

De l’autre côté du mont St Louis, la « capitale » de l’île, Hillsborough et son marché coloré.

Comme il est gai le cimetière, même abandonné par les humains !
Oubliées les fleurs artificielles comme en Martinique. Les tombes semblent disséminées au hasard, les mauvaises herbes sont roses et fleurissent joyeusement un peu partout, il y a de la vie, un mouton qui bêle, un agneau qui gambade entre les tombes et appelle sa maman. Pas de mur d’enceinte, mais des buissons, des arbres, certains de taille majestueuse comme ce manguier qui étend son ombre sur un petit groupe de sépultures au bord de la route.

Les Tobago cays, ces quelques îlets perdus dans une vaste enceinte corallienne, où, faute de balises, on s’aventure en suivant les chenaux dessinés sur la carte, sont toujours aussi enchanteurs. Mouillés entre Petit Bateau et Petit Rameau, nous regardons les bateaux charter passer et déverser leurs passagers dans l’unique restaurant de l’île, dont la spécialité est évidemment la langouste, et nous finissons par nous laisser attirer par un boat boy sur la rive (prix 80 EC$ par personne + boissons).

Ici, le vent souffle toujours et il y a du courant, lorsque la marée remplit ou vide le lagon, dont les bords sont ourlés de l’écume de la houle d’alizé qui s’y heurte. Les couleurs passent par tous les bleus inimaginables.

Mayreau, la petite île située juste en face des Tobago cays, a du charme et est rattachée en partie au Tobago cays marine park. Un gros village, une église sur les hauteurs, un panorama splendide sue les cays et une anse paradisiaque au nord (Salt whistle bay) qui coûte assez cher (60 EC$ par jour pour une bouée + 20 pour les boat-boys contre 30 EC$ pour l’ancrage aux TC).

Saline bay, au pied du village Old Wall un peu plus au sud, offre une alternative encore gratuite.

St Vincent exploite consciencieusement ses Grenadines, en s’appuyant sur les flottilles de catamarans qui déferlent en ligne droite de la Martinique. La question est de savoir jusqu’où ne pas aller trop loin.

Michèle

A propos de Michèle

  •  
  • Facebook

Un petit mot de votre part ?

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading
Aller à la barre d’outils