Blog de nav

Ce blog est destiné à nos proches, à nos amis et à tous les passionnés de navigation et de grand voyage. Nous donnerons de nos nouvelles dès qu'un spot wifi sera à portée d'antenne. N'hésitez pas à nous laisser un message. Notre localisation (lorsque le voilier est en mouvement) est indiquée par le petit bateau bleu.


La Guadeloupe : la côte sous le vent

Ce qu’on appelle la côte sous le vent est le côté de l’île protégé du vent, c’est-à-dire la côte ouest. La configuration de la Guadeloupe en forme de papillon fait que toutes les autres côtes au nord, à l’est et au sud sont exposées à la houle d’alizé qui atteint couramment 4 ou 5 m en période hivernale.

La côte sous le vent commence à la pointe de Vieux Fort au SW et se termine à la pointe du Gros Cap 25 MN plus au nord. Elle appartient à Basse Terre, l’île montagneuse située à l’ouest, dont la capitale (fondée par les Français en 1630) est… Basse-Terre.

Le vent était malheureusement absent et le moteur a accompli le plus gros du travail jusqu’à Deshaies et retour. Plus ennuyeux : l’alizé ayant disparu, un petit vent d’ouest a surgi de nulle part, qui a rendu les mouillages moins agréables que d’habitude.

Des mouillages, il n’y a en a pas des tonnes en hiver : l’anse à la Barque est saturée et elle est étroite. Le cap Malendure, là où est censée avoir été aménagée une réserve maritime dédiée au Cdt Cousteau, regorge de bouées en tous genres et de toutes dimensions difficilement identifiables, si bien qu’on finit par ancrer plus loin par 15 ou 20 m de fond. Deshaies dispose d’une grande baie, mais les deux premières rangées de bateaux sont sur bouée et ceux qui arrivent ensuite faute de vent établi doivent mouiller long et les aires d’évitement sont difficiles à tenir.

Bref, il vaut mieux aller sur cette côte quand l’alizé est en forme.

Coluche a acheté une propriété à la Morne aux Fous, au-dessus de la baie de Deshaies, qui est devenue par la suite un merveilleux jardin botanique par la grâce de Michel Gaillard, un pépiniériste de talent. 15,90 € l’entrée, mais ça en vaut la peine. La villa occupée par l’humoriste, plusieurs fois incendiée, n’a rien d’historique et n’est d’ailleurs pas visitable.

Depuis février 2018, un bateau parcourt la baie et offre ses services aux plaisanciers (linge, eau, pain, légumes…).

Michèle

A propos de Michèle

  •  
  • Facebook

1 commentaire

  •    Répondre

    Chers amis,
    des très belles photos qui montrent les magnifiques moments partagés.
    Couleurs, mouvements, végétation luxuriante.
    Notre forsythia juste ouvert nous aide de faire la transition entre les caraïbes et le printemps naissant d’ici.
    Chaleureuses pensées

Un petit mot de votre part ?

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading